Du plastique jeté joliment recyclé

/ Plastivor

Owner

/ Plastivor

Plastivor a vu le jour dans l'un des nombreux cafés que compte Bruxelles. Attablés devant un verre, nous - trois « purs » écologistes bruxellois - avons décidé qu’il était grand temps de prendre les choses en main et d’AGIR. Plastivor a pris forme dans le cadre d’un parcours d’accompagnement avec Coopcity. Nous sommes aujourd'hui prêts à lancer notre projet et à démarrer notre production ! La signification de notre nom : (1) nous recyclons et donc en quelque sorte, dévorons le plastique... nous sommes les carnivores de l’Âge de Plastique ; (2) pour nous, le plastique est un matériau précieux, l’ivoire de notre époque.

Contacter le porteur du projet
Ce projet s'est terminé le 09/07/2018

Bruxelles brûle de grandes quantités de plastique qui pourraient pourtant être recyclées. En réalisant des objets avec ces déchets, Plastivor entend démontrer que le plastique a une valeur. Ce matériau nous permet par exemple de fabriquer des lampes aussi jolies que durables. Recycled & Made in Brussels dans le contexte de l’économie sociale.

Actuellement, Bruxelles brûle tous les emballages plastiques qui ne vont pas dans les sacs bleus. Cela est non seulement mauvais pour l’environnement mais aussi tout simplement stupide. On peut en effet réaliser de belles choses avec ces « ordures ». Pour nous, les déchets plastiques représentent un matériau précieux. À l’Âge de Plastique, le recyclage est une nécessité : d’après Eurostat, la production d’emballages plastiques ne cesse d’augmenter (+8,3 % au cours des 10 dernières années en Europe). C’est pourquoi nous avons décidé d’agir d’une façon accessible à tous, socialement responsable et peu basée sur la technologie.
 

Plastivor fait fondre les emballages (LDPE) et bouchons (HDPE) en plastique non souillés pour en faire des lampes uniques. Nous collaborons pour ce faire avec un atelier protégé. Nous faisons d’abord fondre le plastique à haute température. Ensuite, nous le pressons dans un moule pour en faire un nouvel objet. Nous laissons refroidir cet objet, avant d’en effectuer la finition avec soin. Chaque lampe constitue donc une pièce unique. Le fait de travailler avec du plastique récolté localement, un atelier local et des points de vente locaux nous permet d’assurer des prix raisonnables. Des chaînes courtes et du 100 % Made in Brussels.


Nous souhaitons démarrer notre production au plus vite. Si nous atteignons notre objectif, nous utiliserons le capital obtenu pour acheter un four, une presse et des moules. Nous assurerons également la production de notre première gamme de lampes dans un atelier protégé bruxellois. Vous investirez donc non seulement dans le lancement du projet, mais aussi dans l’économie sociale locale ! En retour, vous recevrez l'une de nos récompenses.

Si nous n’atteignons pas notre objectif, la somme versée vous sera remboursée sur votre compte bancaire.

Avec le soutien de:

(Ce texte a été traduit par Ubiqus Belgique, partenaire linguistique de Growfunding.)